L'Apocalypse approche: Les barrières qui séparaient les 4 plans d'existence (Terre, Cieux, Enfer et Limbes) disparaissent, mêlant ainsi tout ces mondes pour en reformer un autre. Un nouveau monde à coloniser dès maintenant. La guerre est déclarée.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'homme tout sourire ~ Radamanthe [ACTIVE]

Aller en bas 
AuteurMessage
Radamanthe

avatar

Messages : 1
Date d'inscription : 16/12/2009

MessageSujet: L'homme tout sourire ~ Radamanthe [ACTIVE]   Jeu 17 Déc - 0:18




Prénom/Nom : Edwyn Frey. Edwyn est encore plus ou moins conscient de ce qui se passe autour de lui, Radamanthe l'a laissé conscient et son âme à peu près intacte et il le laisse regarder ce qu'il fait avec son corps avec une joie sadique et douteuse, l'homme n'était pas foncièrement mauvais mais avait été contre lui à un moment de sa vie, à ce qu'on aurait entendu dire il aurait été un chasseur qui aurait eu pour but de tuer l'ancien vaisseau de Radamanthe, ou de lui faire payer des impôts... ou quelque chose comme cela.

Vrai nom : Radamanthe. Radamanthe et non pas Radi, Manthe, Mama ou autres surnoms idiots que pas mal de gens ont eu l'idée grotesque de l'affubler en espérant qu'il serait plus clément si on faisait ami-ami avec lui. Il exècre tous les surnoms quel qu'ils soient, son nom est Radamanthe, point barre.

Âge : Plusieurs milliers d'années, il ne compte pas vraiment, ce n'est pas son passe temps préféré et il trouve cela inutile. Tout ce qu'il sait c'est qu'il est l'un des premiers enfant des enfers et ça lui convient parfaitement, après tout il n'a pas besoin d'être revendiqué comme ancien pour pouvoir être respecté par les autres démons. Si on veut vraiment savoir sa date de naissance, celle-ci est de toute façon perdue depuis la mort de son père et la disparition de sa mère.

Race : Démon. Son père était un ange déchu qui est mort entre temps aux Enfers, et sa mère l'une des premières âmes qui se transforma en démon. Il n'en dit pas plus sur sa condition de démon ou de semi-démon comme on pourrait dire, mais il se revendique en tant que vrai démon et le premier qui oserait dire quelque chose se verrait immédiatement réduit à errer pendant quelques milliers d'années dans le plus bas des Enfers.

Êtes vous démon de naissance ou étiez vous humain à la base? Il est démon de naissance et le revendique assez ostensiblement à ceux qui viennent d'âmes corrompues.

Êtes vous à la solde d'un démon supérieur? Il est forcément à la solde d'un démon, mais il ne doit vraiment obéissance qu'aux trois prince et surtout au seigneur Lucifel. Il n'obéit d'ailleurs à personne d'autre, se contentant d'être magnanime avec ses subalternes, se contentant de leur arracher un bras s'il est de bonne humeur, de temps en temps il obéit aux ordres de ses collèges, mais cela reste assez rare. Lucifel est son seul et réel maître.

Votre rang aux enfers? Juge des enfers, Radamanthe juge les âmes qui rentrent en Enfer, les répartissant entre les différentes factions, administrant des fois des peines, les éloignant et faisant d'eux des fois des sous fifres. Il est l'un de ceux auquel les nouvelles âmes doivent obligatoirement passer devant et il a vu tous les nouveaux 'futur' démon, il en sait pas mal sur chacune des personnes présentes et juge plus ou moins équitablement les âmes. Il est sûrement le plus cruel de tous les juges et ne le cache pas, ceux qui passent devant lui sont ceux qui s'acharnent à mentir ou ceux qui ont commis les forfaits les plus durs.

Capacités particulières :
- Télékinésie
- Manipulation de l'ombre accrue
- Pyrokinésie sombre
- Aliénation
- Obscurité
- Téléportation
- Mémoire (quand il touche quelqu'un, il peut remonter dans ses souvenirs et voir ce qu'il a fait, plus le touché dure plus il remonte loin dans la mémoire, c'est également à double tranchant, si la personne qu'il touche comprend, elle peut remonter dans la mémoire de Radamanthe et voir ses souvenirs, à moins grande vitesse puisque non maîtrise du pouvoir.)
-Illusion





Description physique :


Quoi que les gens disent, peu importe ce qu’ils en pensent, l’apparence est bien souvent le facteur sur lesquels les gens s’appuient en premier lieu lors d'une rencontre inopinée ou prévue à l'avance. Malheureusement, il ne s’agit pas là d’une simple théorie que l'on balance comme cela pour justifier le fait que la peuplade ne nous apprécie pas, mais c'est bien là un fait qui a été prouvé maintes et maintes fois: les gens qui possèdent une apparence attirante, même si leur personnalité est tout a fait exécrable, auront toutes les chances de se faire apprécier. Alors que les personnes au faciès plus repoussant, eux, devront faire preuve de beaucoup plus d’efforts pour se faire valoir et apprécier.

Le vaisseau que possède Radamanthe n'est pas une personne laide, mais on ne peut pas dire qu'il fait partie de la caste des belles personnes comme la plupart des grandes personnes qui s'embellissent de fioritures et utilisent des lotions et autres produits de beautés afin de gommer le plus petit défaut. Radamanthe ne comprends pas pourquoi autant de temps et d'argent sont utilisés de façon aussi stupide alors qu'ils pourraient être utilisés de manières plus efficace et tangibles qui resteraient gravées dans la pierre du temps. Il n'a pas le temps de s'encombrer de tout ça, le temps passe si rapidement, et lui si peu pour tellement de choses à faire...

Il est plutôt grand, dépassant d'une demi tête la moyenne actuelle des hommes que l'on peut croiser habituellement dans les lieux où il va. Mais il a beau ne pas faire plus attention que cela à son physique, ce n'est pas pour autant qu'il le néglige, non, il est maigre et sous ses vêtements amples se cachent des genoux cagneux, des côtés saillantes et des doigts osseux souvent cachés dans ses manches ou dans des poches.

Une masse de cheveux coupés courts et se livrant une perpétuelle bataille pour savoir quel mèche de cheveux ou quel épis prendra cette place-ci ou cette place là sur le sommet de son crâne, cette micro- forme un résultat assez impressionnant d'épis en tous genres et de mèches de cheveux gris/platine, rebelles et hirsutes. Ces cheveux lui tombent souvent devant les yeux et sont souvent tachés de sang.

Une paire d'yeux bleu indigo pétillant, d'un indigo foncé qui ressemblait aux couleurs d'une mer houleuse. Ses yeux sont souvent fermés, allant de paire avec l'immense sourire qui cache sa personnalité sombre et malheureuse derrière des sourires artificiels et moqueurs. Sur son nez fin et en forme de bec de faucon se trouvent des taches de sons qui paraissent plus visible lorsqu'il y a un grand soleil tranchant avec la peau pâle et souvent tachée de suie et de marques plus ou moins sombres. Cachant souvent sa bouche, une écharpe lui cache le visage le rassurant ainsi quelque peu et ne se sentant plus aussi à découvert et/ou nu et faible face au monde, il n'est rien de plus qu'un enfant qui en à vu plus qu'il ne l'aurait dû, et cela, il le sait.

Radamanthe a une voix une très enfantine, légèrement zozotante quand il s'énerve ou quand il est excité, et cela depuis très longtemps, quand il était enfant il bégayait mais depuis quelques temps il zozote, sûrement dû au fait qu'une personne plus courageuse (ou stupide) qu'une autre a osé se défendre lorsqu'il à donné son jugement, le blessant profondément à la bouche. En plus de sa voix, il a une bouille qui laisse croire qu'il vient juste de quitter l'enfance, une sorte d'innocence et d'air joufflu accentué sur son ancien vaisseau.

Caractère de votre personnage :
Spoiler:
 


Nous ne naissons pas comme nous sommes, à la naissance, chaque enfant à toutes les chances devant lui, parfaitement blanc. Nous ne choisissons pas l'endroit où nous naissons, mais l'égalité est la même sur le point de l'innocence. Aucun gosse ne nait foncièrement mauvais ou angélique, ce sont les années, la vie, la famille, les embrouilles, tout ce que nous faisons est un pas vers une destination, remplissant la balance qui penchera inévitablement d'un côté ou d'un autre, dès la naissance, la vie peut nous promettre un avenir douloureux, qui nous forcera peu à peu a abandonner nos valeurs, sans que la conscience ne soulève les mauvaises actions ni même ne les regrette.

Radamanthe n'a pas échappé à la règle, étant encore tout môme il était insouciant, heureux, innocent, ce fut les dérives de son pays natal au fil des années et les coups et bousculades des autres enfants qui firent de lui un enfant désabusé, mélancolique, haineux et emporté par la moral et la conscience commune des petites gens. Les déboires de sa famille et la trahison de sa mère au début de l'hiver ne firent qu'achever ses dernières barrières et brisèrent sa foi envers l'humanité tel que la voyait un gosse qui naissait en temps de prospérité. Depuis ce temps, il est quelqu'un de peu loquace qui ne participe que peu aux conversations, il parle peu, reste dans l’ombre et ne donne jamais son avis que lorsque situation oblige. Il obéit aux ordres qu'on lui donne, tant qu'on le laisse en paix après ou qu'il en gagne quelque chose.

La morale n'est pour lui qu'une belle parole parmi tant d'autres mots que les diverses langues usitées sur Terre, un mot illusoire, creux, juste bon pour rassurer les gens et les plonger quotidiennement dans un monde fabriqué de toutes pièces et qu'ils essayent de ne pas voir. Les gens lui font pitié et il refuse de devoir se mêler à des personnes aussi superficiel, la solitude ne le dérange pas, il est condamné à être seul toute sa vie, Pour se séparer des gens, il n'hésite pas à être cassant, voir mauvais avec eux, ne dépassant jamais la relation supérieur/subalterne ou inconnus à inconnus.

Faire mal aux gens lui procure un réel plaisir qu'il ne pourrait décrire, pas celui qu'on à quand on mange quelque chose qu'on aime ou quand on fait ce qu'on a toujours rêvé de faire, non, plutôt un sentiment de satisfaction éphémère qu'il recherche en permanence. Comme la plupart des démons, Radamanthe est quelqu’un rongé par la peine, le regret et inévitablement la rancœur… il n’est rien de plus qu’une âme brisé qui a conscience d’avoir perdu tout espoir de revoir un jour le monde avec les yeux d'un enfant, avec innocence, en prônant la liberté et l'égalité des peuples. Marqué à jamais, il n'oubliera jamais les atrocités, préférant les enterrés sous des décombres de sa pitié et en faisant face au monde avec pour air de dire :'Tu vois, tu m'as frappé, meurtri, blessé, mais je tiens encore debout...'. Tout cela n'est que façade, boutades, rires, fausses amitiés, ils savent tous que la vie ne sera plus jamais la même.

Radamanthe est loin d'être un rêveur, il a les pieds sur terre et connait ses capacités, veillant a ne pas trop en demander a son corps, sachant a peu près ce qui lui serait fatal ou non. Même s'il doit tuer des dizaines de personnes de sang-froid, il n'hésitera pas tant que la sienne est sauvée. Il n'a plus aucune arrière pensée ou de réel souvenir des morts plus tard quand il tue. Pour lui, des morts sont des morts, et il n'y a pas a se morfondre pour eux, de toute façon, qu'est-ce qu'on pourrait faire de plus pour ces macchabées ? Par contre ceux qui le dérange plus sont ceux qui ne sont pas réellement mort, soit parce qu'il les a ratés, et il sait qu'ils pourraient être embêtant plus tard, ou ceux qui sont ses prochaines victimes en ce moment.

En totale contraste avec son air renfrogné et anti-sociale, il aime se faire remarquer des fois par des entrées fracassantes où il surgit à l'improviste là ou ne s'attend pas à le voir et où il n'est pas désiré, déblatérer des idioties pour passer pour plus idiot qu'il ne l'est et repartir en gloussant tel une pintade en rut pour revenir quelques minutes après, niant tous les fait lorsqu'on lui demande le comment du pourquoi tout en ne sachant pas quoi répondre de ce qu'il faisait et où pendant le moment fatidique où ses nerfs lâchaient. Il aime jouer avec les nerfs des gens et faire des choses qui peuvent s'avérer dangereuses pour tous le monde. Il lui arrive souvent d'avoir des hallucinations délirantes.




Famille du personnage : Le père de Radamanthe était un ange déchu du Paradis en même temps que Lucifel, il n'était pas très puissant, ou peu par rapport à ses frères et soeurs et s'éloignait souvent du groupe compact des anges déchus en enfer. Il mourut, tué par une bande de démons en furie qui avaient une envie subite de tuer un de ces hautains et superficiels anges. Sa mère était une des premières démones de l'humanité, elle était une âme qui se corrompue au contact de l'enfer et tomba amoureuse du père de Radamanthe. Elle abandonna l'enfant alors que celui-ci avait plus ou moins cinq ans avec ses deux frères et sa soeur. Ils ne la revirent jamais et cela n'en ai pas plus mal pour elle car elle aurait sûrement finit en compost après avoir rencontré l'un deux.

Radamanthe avait deux frères et une sœur. Sa sœur mourut tuée par un chasseur quelques années plus tôt, c'est surtout pour ça qu'il erre sur Terre, il veut la peau de ce chasseur et coûte que coûte. Il ne le laissera pas vivant tant que lui même vit. Ses deux frères quant à eux sont pour l'instant aux enfers, ils n'ont plus que peu de contacts entre eux depuis un bout de temps. L'un est respecté et craint par tous et est connu par beaucoup des démons, l'autre est tout simplement presque invisible, on ne le voit jamais, il ne fait rien d'important et peu de gens connaissent son vrai nom autre que : 'Le frère de...'.

Biographie:



L'histoire de Radamanthe ne commence pas à sa naissance mais à la rencontre de ses parents. Son père était un ange déchu qui avait suivit Lucifel lors de sa 'révolte' contre le Père, il n'était pas un ange majeur, ni spécialement puissant, mais était contre le favoritisme d'une race plus faible et périssable à souhait et admirait surtout celui qui était le plus proche de la perfection que les autres et qui allait devenir son prince à sa chute. Il vécut mal la descente en Enfer, ce monde sombre et douloureux n'était pas fait pour lui, il était tellement habitué à la lumière éblouissante du soleil, la chaleur des contacts et des chants en l'honneur de Père et surtout de l'air frais contre sa peau. On l'appelait Niamhel, il n'y avait aucune raison particulière à cela et son nom avait des consonances bien moins angélique que la plupart des déchus.

Sa mère était une jeune femme qui fut l'une des toutes premières âme en Enfer qui se transforma en démon, personne ne sut jamais ce qu'elle avait fait de si terrible pour se retrouver en cet endroit tellement son corps était désirable et son air si pur et innocent, mais comme chacun le sait, ceux qui ont l'air de rien sont souvent les plus horribles. Niamhel tomba sous le charme comme beaucoup d'autres avant et après lui, mais son statut d'ange lui permettait d'avoir le respect des jeunes âmes et tout aussi jeunes démons qui souhaitaient s'emparer de la jeune femme. De cette union naquit en troisième et avant dernier Radamanthe, un frère, une sœur et un petit frère ainsi que lui naquirent de cette union apparemment contre nature.

Son père mourut quelques semaines après la naissance de son dernier enfant, il n'avait toujours pas supporté le confinement de l'Enfer et cet air putride et chaud qui n'arrêtait pas de le faire se languir du Paradis et même des humains. Il se laissa tuer par une bande de démons qui étaient contre le pouvoir aux anciens maîtres des cieux et qui étaient tombés. Il aurait pu faire de nombreuses victimes mais il était resté trop ... pur dans son esprit pour pouvoir penser s'attaquer à eux, il prônait la paix universelle comme celle que l'on présente pour les Anges en général. On retrouva son corps en morceaux au fond d'une fosse avec d'autres parties de corps en putréfaction de diverses personnes.

Celle qui devait être la mère de Radamanthe n'avait jamais particulièrement fait attention à ses enfants, en Enfer c'était le plus fort qui survivait, donc selon elle, si les enfants n'étaient pas capable de se débrouiller et vivre d'eux même dès qu'ils savaient avaler des aliments, ils méritaient de mourir et d'être abandonnés dans les Basses Fosses au plus profond des Enfers pour les traîtres et autres personnes ayant commis des crimes abjectes dispensables de la peine capitale. A la mort de son amant, elle disparut une bonne fois pour toute, Radamanthe ne sut jamais si elle était morte ou s'était complètement métamorphosée en démone ou encore se cachait depuis bien longtemps.

Les enfants vécurent donc loin de tout père, toutes mères et de tout ce que peut prétendre un enfant en quête d'amour, il faisaient parti de cette masse grouillante d'enfants en tout genres, tous orphelins de père ou de mère car la vie en Enfer est réservée au plus fort et non à ceux qui veulent vivre une vie qui aurait pu être paisible, on tuait ou l'on se faisait tuer, là était la loi terrible qui hantait ces lieux, la raison d'être du plus fort. A cette époque il y avait pourtant encore un code d'honneur, on ne touchait pas à ceux qui étaient plus petits que soi, c'est à dire aux enfants, c'était peut-être la mentalité qui était encore tel quel dans le monde des humains, mais ce code finit par disparaître avec les siècles qui passaient.

On ne peut jamais vraiment parler d'amour ou de fraternité en Enfer, car comme on dit souvent : Nul ami comme un frère, nul ennemi tel qu'un frère. Cela était la même chose pour la famille du juge des enfers, ils se tiraient constamment dans les pattes, ne levant la carte de fratrie que lorsque cela les arrangeaient. Ils ne vivaient que pour eux et pour personne d'autres. Il fallait juste savoir quand on avait besoin de son prochain pour une mauvaise passe ou quand il fallait être sur ses gardes en sachant que l'autre n'était pas loin. La seule personne qui ne risquait rien était bien leur sœur, celle-ci était intouchable par n'importe qui d'autres que la fratrie, leur seul vrai lien de famille.

Ils grandirent ainsi, dans le respect de Lucifel qui était en quelque sorte un lointain, très très très lointain bel oncle par alliance, mais qui était surtout le prince du purgatoire. Ses 3 généraux et quelques êtres supérieurs étaient bien sûr également respectés, mais le reste ne méritait que mépris, ils changeaient tellement souvent de poste, périssaient bien trop rapidement, aucun d'eux ne méritait ce à quoi ils désiraient tous.

Radamanthe avait réussit à se faire une place à force de coups bas et de sourires moqueurs, il n'était pas un butor qui fonçait dans le tas, déchiquetait en morceau sa victime et posait des questions après, non, il préférait aller plus lentement mais sûrement. Réussir à monter jusqu'a Juge des Enfers n'est pas donné à tous le monde, garder sa place aussi longtemps non plus mais il a toujours su où se trouver au bon moment pour l'avancement. Ce n'est pas par la voie officielle que l'on peut monter en grade rapidement, cela, comme beaucoup de monde, il l'avait compris. Il était né dans un monde où il fallait mettre ses mains dans le bouillon ou alors se laisser tuer immédiatement car personne ne vous tendrait la main pour vous hisser, chacun pour soi.

Certains se contentent de survivre et obéissent aux ordres en retournant habilement sa veste quand le vent commence à tourner, d'autres se terrent dans les bas fonds mal famés pour survivre et enfin d'autres se font la cible des regards, méprisant la mort pour pouvoir monter vers le pouvoir rapidement et sans encombres, généralement grâce à des relations bien placées et quelques services rendus et surtout de l'argent. Radamanthe n'était pas de ce genre là, il était toujours là pour poignarder dans le dos quelqu'un qui commençait à trébucher, passant de l'ami pour qui on se sacrifierait au pire ennemi qui est la dernière vision dans le monde des vivants.

Il n'avait pas plus de six siècles que son nom était déjà connu dans les bas fonds, il s'était élevé bien haut, s'éloignant de plus en plus des restes de sa famille, ne parlant plus que de temps en temps à sa grande sœur qui tentait également de se faire un nom dans le purgatoire pour ne plus dépendre de qui que ce soit d'autre que de elle même. Ce fut environ un siècle plus tard que Radamanthe devint l'un des Juges des Enfers après avoir servit pendant plus de cinquante années l'ancien et s'être arrangé pour qu'il disparaisse à jamais dans un trou profond.

Des années et tellement d'autres passèrent, assis sur son siège, il jugeait les nouvelles âmes qui arrivaient dans ce lieu maudit, fouillant dans les souvenirs de ces personnes qui regrettaient presque toujours les gestes qu'ils avaient commis dans ces vies pleines de péchés, il ne cessait presque jamais de travailler, n'ayant plus le temps de rien faire d'autre que de soupirer et se frotter les yeux entre deux âmes, somnolant parfois au lieu de fouiller dans l'esprit d'un de ces hommes qui tentaient de faire les fiers. Les périodes de guerre étaient toujours un calvaire et il se retrouvait la plupart du temps avec les vieux corrompus ou les responsables de crimes horribles.

Cette monotone vie continua, s'étira et Radamanthe continuait de juger, de regarder et de torturer les nouveaux arrivants. Tant et si bien que la plupart des démons qui ne le craignaient pas finirent par le haïr profondément. Pour lui, il jugeait équitablement, rendant des sentences à la mesure des fautes commises, cela n'était pourtant pas l'avis de tous le monde. Cela aurait pu être une âme particulièrement courageuse, ou stupide, de l'attaquer, bien que ce ne soit pas les tentatives qui manquent, il avait plusieurs fois faillit y passer s'il n'avait sauter assez rapidement, écarté la tête à ce moment là ou qu'un de ses subordonnés ne tienne à de l'avancement autre que de se retrouver à sa place.

Un, pourtant, finit par réussir son coup, il l'attaqua de front alors qu'il avait fait une pause, laissant temporairement à sa place son 'bras droit' pour pouvoir aller se dégourdir les jambes. Ce démon avait tenté de lui planter une lame dans la gorge, après l'avoir poignardé au niveau de l'abdomen, mais il lui planta la lame dans la bouche, lui perforant la langue et effleurant seulement le palais. Son agresseur n'avait pas prévu que sa lame se casserait en heurtant un os. Il est sûrement inutile de préciser que le démon souffre encore très lentement perdu quelque part dans le Purgatoire, mais Radamanthe a encore une cicatrice au niveau de la poitrine et des problèmes pour parler qui se répercutent sur son 'vaisseau'.

Il y eut d'autres tentatives mais elles n'arrivèrent jamais à faire plus que l'entailler légèrement, cela arrivait chez la plupart des hauts gradés et ceux-ci développaient soit une souplesse et une réactivité supérieure à la moyenne, soit engageaient des 'gardes' pour les protéger en prenant le risque de se faire tuer par la main de ceux-ci ou pour la plupart des cas faisaient confiance en leur chance et trépassaient rapidement et souvent très douloureusement.

La vie aurait pu donc continuer ainsi, aussi monotone et identique que le jour précédent, car les êtres humains ne trouvaient plus d'idées originales de meurtre, les vies finissaient par se ressembler et à se mélanger et le Juge commençait à devenir de plus en plus violent et sadique dans ses jugements et ils riaient souvent tout seul, assis à son bureau, les yeux fixant avec détachement un point invisible, un immense sourire dessiné sur son visage.

Mais un jour, l'un de ses frères arriva et lui fit parvenir que la jeune femme de la famille venait de se faire tuer, elle et son vaisseau par un chasseur humain qui semblait ne rien savoir d'elle ni de son appartenance à la race des démons mais qui l'avait quand même envoyée manger des pâquerettes par la racine. Le Juge ne chercha pas à savoir ni pourquoi, ni comment elle était morte, il se contenta de tuer par rage les trois prochaines âmes qui lui passèrent sous la main et quitta son siège, bien décidé à être le premier à avoir la peau de ce chasseur de pacotille.



Hobbies et/ou mission : Faire souffrir les gens plus faible que lui lui procure un réel plaisir. Il aime sentir la puissance et la joie que procure la sensation du sang qui gicle et des os qui se brisent sous sa folie destructrice, la chaleur de l'hémoglobine sur son corps et les hurlements de douleur de ses victimes après qu'il les aient torturés pendant des minutes qui peuvent paraître des heures. Il adore tout ce qu'une personne parfaitement civilisée ne pourrait supporter de voir ou faire, il n'y a rien de plus jouissif que de démembrer, éviscérer, trancher, énucléer, arracher (et bien d'autres choses) d'un être humain.

Rendre la justice à sa façon est une de ses grandes passion, on ne peut pas dire qu'il fasse mal son travail, il y met le cœur à l'ouvrage depuis plus de deux millénaires, mais il y a de moins en moins d'originalité dans ce qu'il doit juger et il tente de trouver de plus en plus de choses terribles à faire aux nouveaux arrivants. On ne peut pas dire qu'il a l'espiègle d'un enfant dans ses farces ou dans ses sentences mais il y a quelque chose de malsain et de très enfantin dans sa façon de parler et de se mouvoir.

Il aime titiller ses frères quand il n'est pas en train de s'amuser ludiquement avec ses nouvelles victimes, quand celles-ci sont en manque il s'attaque à ses sous-fifres qui ne sont pas assez rapides ou trop nouveau pour savoir quand partir quand il commence à rire tout seul. Depuis qu'il est dans le monde des humains, il se contente de martyriser des animaux ou des enfants quand ceux-ci s'accrochent trop à lui après qu'il ait réussit à les attirer.

Mais malgré son côté violent et sadique, il lui arrive des fois de s'asseoir sur une balançoire et de se balancer doucement en regardant la lune, ou de s'étaler dans un champ (ou dans la neige) et fixer avec un grand sourire de bienheureux le ciel. Certaines fleurs le calme, mais depuis que sa sœur, qui était sa perle et qu'il surprotégeait est morte, il ne prends presque plus le temps de faire ce genres de choses.



On veut en savoir plus sur vous!!



Est-ce votre premier RPG ? Du tout.

Multicomptes : Non.

.... j'ai un peu bâclé l'histoire, j'avoue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lloyd Dunham
Chasseur
avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 20/05/2009

MessageSujet: Re: L'homme tout sourire ~ Radamanthe [ACTIVE]   Dim 20 Déc - 13:49

Bâclée? Par rapport aux fiches des simples mortels que nous sommes je la trouve plutôt pas mal XD

Mais soit Razz

En tout cas très belle biographie ^^

Tu es evidemment activé Razz

Amuses toi bien ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eot-ta.forumactif.com
 
L'homme tout sourire ~ Radamanthe [ACTIVE]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» « Un homme peut sourire, sourire et n'être qu'un scélérat » [Rachel & Maxime]
» L'Homme au sourire large
» " L'INTENSITE D'UN REGARD "
» Crapauds et asticots [PV-Oly]
» Episode 1: Saut à l'élastique. Saut dans le vide. (Raph')

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rules of Apocalypse :: Avant de jouer :: Présentation des membres :: Présentation des démons-
Sauter vers: