L'Apocalypse approche: Les barrières qui séparaient les 4 plans d'existence (Terre, Cieux, Enfer et Limbes) disparaissent, mêlant ainsi tout ces mondes pour en reformer un autre. Un nouveau monde à coloniser dès maintenant. La guerre est déclarée.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Lynn ou l'héritière du clan Maideïan [ACTIVEE]

Aller en bas 
AuteurMessage
Lynn Maideïan
Héritière du clan Maideïan
avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 22/12/2009

MessageSujet: Lynn ou l'héritière du clan Maideïan [ACTIVEE]   Mar 22 Déc - 1:45

FICHE D'INSCRIPTION (personnage)


Prénom/Nom : Lynn Maideïan

Âge : 89 ans

Race : Vampire

Etes vous vampire/lycan de naissance ou étiez vous humain à la base? Vampire de naissance

Connait il ses "parents"? Oui

Capacités particulières :
- Vitesse accrue
- Force accrue
- Charme (ne fonctionne que sur le sexe opposé)
- Hypnose (ne fonctionne pas sur les anges, démons. Est limitée sur les lycans)
- Manipulation des ombres
- Régénération

Description physique : Notre "jeune" amie, est une sorte d'adolescente chez les vampires vu son âge. Elle a cependant l'allure d'une superbe jeune femme à laquelle on donnerait la vingtaine. Le teint plutôt pâle (ce n'est pas une grand surprise), elle a, lorsqu'elle dissimule son apparence, les yeux marrons noisette de sorte qu'elle passe inaperçue parmi la masse d'humains qu'elle côtoie chaque nuit. Cependant, lorsqu'elle se décide à révéler qui elle est, ou plutôt ce qu'elle est, elle ne fait guère cas de ce que peuvent penser les personnes qui la voient arborer deux grands yeux rouges. Ses cheveux quant à eux sont d'un noir de jais. Mesurant 1h64, elle n'est pas très grande et encore moins imposante. Plutôt mince, elle est relativement bien proportionnée et prend soin de s'habiller comme le veut la mode humaine, ce qui l'amuse beaucoup parfois, bien qu'elle ait une préférence pour le style "dark" ou "evil" que le style "fashion" et couleurs qui pètent les yeux. Comme tous les vampires de race, elle a les oreilles très légèrement effilées. Ca ne se remarque évidemment pas pour les humains normaux, mais les personnes averties repèrent souvent ça directement, ce qui ne l'empêche pas de s'attacher les cheveux de temps à autres, s'amusant à provoquer le danger.

Caractère de votre personnage : Cette jeune vampire est tout ce que l'on pourrait appeler doux, calme, amusant, bienveillant... Bien évidemment je plaisante. Cette jeune "femme" est tout sauf gentille, bienveillante et tout ce qui s'y apparente de près ou de loin. Ou, quant elle l'est, c'est qu'elle a à y gagner... Sauf avec ses pairs ou de temps en temps (très rarement) elle va leur témoigner autre chose qu'un froid respect. Distante avec presque tout le monde, elle se plait à analyser froidement les situations. Ne perdant que rarement son calme, elle s'amuse à étudier la psychè de tout et n'importe quoi, qu'il s'agisse d'un humain, d'un lycan, ou même d'un autre vampire. Elle n'a jamais rencontré d'ange ou de démon et se moque donc pas mal d'eux tant qu'ils ne viennent pas.

Considérant les lycans comme rien d'autre d'une maladie à éradiquer, ça ne l'empêche pas de s'amuser d'eux quant elle le peut. Ca n'arrive pas aussi souvent que ça puisqu'ils ont la fâcheuse tendance à l'attaquer. Quant c'est possible, elle préfère ramener les lycans qu'elle chasse, vivants pour que son clan en profite aussi. Les activités avec eux varient du tout au tout. Ca peut aller du dépérissement durant des mois sans contact, de la torture physique ou mentale (elle a une nette préférence pour la seconde), l'organisation d'une chasse au lycan, ou bien encore forcer deux lycans à se battre entre eux etc... Les méthodes ne manquaient pas et elle était l'instigatrice de deux d'entre elles. Cela vous donne un aperçu. En tout cas, si un adversaire a été "à sa mesure", selon ses propres critères, elle saura le reconnaitre, quoi qu'avec une mauvaise foi certaine et dans ce cas, si elle en a la possibilité, elle achèvera l'ennemi ou l'adversaire sans le faire souffrir davantage... sauf si elle est d'humeur joueuse. Bref, on ne peut pas la caractériser aussi simplement. Détestant les lycans, elle se plait à les traquer un par un et n'aura de cesse tant que l'un d'eux vivra.

Pour les humains c'est différents, elle ne les considère comme rien d'autre que des animaux de compagnie ou des réserves de nourriture à préserver et surtout à domestiquer. Elle jouera sans aucun remord avec un humain, jusqu'à sa mort ou jusqu'à ce qu'il se soumette à elle. Pour les humains qui savent la surprendre et qui l'intéressent davantage, elle est capable, pour son propre amusement, de le laisser filer un temps, en espérant une prochaine rencontre plus "amusante" encore. Mais le dernier humain en date à l'avoir intéressée est mort il y a 28 ans de cela. Ce sont ce genre d'humains qu'elle aime transformer mais également garder sous sa coupe. Malencontreusement, rares sont ceux qui acceptent cette transformation et leur nouvelle condition de sur-homme. Ils finissent par se suicider ou devenir fous à cause de la faim. Oui, le jeun n'est pas conseillé. Bref, elle aime bien les animaux de compagnie mais ce ne sont rien d'autre que des rats.

Protégeant son clan avant tout, elle a hérité de celui-ci l'attitude "raciale". A savoir, qu'en cas de danger, la subsistance des vampires prime sur n'importe quelle autre vie, quand bien même ça passerait par une alliance avec un clan "adverse". Plutôt neutre dans les guerres de clan, elle comme le reste de son clan, porteront assistance au clan n'ayant pas entamer les hostilités, car selon leur vision des choses, les vampires ne devraient pas se battre entre eux. Dans cette optique, seuls les clans "pacifistes" ou du moins, moins en cause, sont "bons à aider". Autant dire qu'ils aident rarement. Cependant ils ont depuis toujours ou presque le rôle de "juge". Non pas qu'ils peuvent punir les autres clans mais les autres en général les respectent ou les craignent assez pour ne pas avoir envie de s'attirer leurs foudres.
Au sein de son clan, Lynn est plutôt obéissante quoi qu'un tantinet capricieuse et hautaine. Cependant il arrive, souvent quand quelque chose l'amuse plus que le clan, qu'elle se laisse complètement aller à sa "distraction", ce qui n'est pas au gout de tout le monde.
Quant aux humains transformés, tant qu'ils ont l'attitude que se doit d'avoir tout vampire de leur clan, elle les accepte, cependant, à la moindre incartade, elle a tendance à vite les tuer.

Famille du personnage : Elle fait parti d'une vaste famille, ou plutôt d'un vaste clan bien qu'il ne soit pas le plus grand, c'est tout de même l'un des plus respectés. Elle est la descendante directe du chef de son clan: Le clan Maideaïan et se place donc en princesse, ou héritière, autant par son "sang" que par ses pouvoirs. Évidemment, elle considère tous les membres de son clan comme des frères, ou des pairs.

Biographie : La nature a voulu que je naisse en 1920 dans une famille de vampires, et plus particulièrement dans la famille dominante d'un clan respecté : Les Maideïan. Qui plus est, contrairement à d'autres, je suis née puissante. Comme quoi, elle est plutôt bien faite cette nature quoi que les humains puissent en dire. Aussi espiègle que les camarades du même âge, mes jeux étaient d'une nature un peu plus cruelle.

Vous connaissez le jeu du chat et de la chauve souris? Laissez moi vous expliquer en quoi ça consiste. Les petits vampires afin d'apprendre à traquer, étaient initier de manière très ludiques, jouant tantôt un rôle tantôt un autre. Pour ce jeu, la « chauve souris » était tirée au sort. Une surface de terrain était clairement délimitée. Les autres étaient tous des chats, ou plutôt des chatons mais peu importe les nuances. Leur but était de me mettre hors d'état de nuire avant que la chauve souris ne les « attrape ». Attraper, c'est mettre hors d'état de nuire d'une manière ou d'une autre. Tous les moyens étaient bons. Quant aux chats dispersés dans le terrain, il leur fallait se regrouper et mettre au point une tactique pour éviter de se faire prendre et se défendre les uns les autres. Bien que ça ne soit qu'un jeu, ceux qui se faisaient attraper avaient plus que quelques bleus.

Bref, le principe était donc très simple et j'adorais être la chauve souris. Une partie m'a d'ailleurs profondément marquée. Elle s'était déroulée quelques années à peine après ma naissance. Je n'étais pas très d'humeur à jouer puisqu'un de mes camarades était un vampire de quelques années de plus qui brillait par son intelligence et sa maitrise. En des termes plus simples, j'étais horriblement jalouse de lui et craignait de me ridiculiser si je l'affrontais et venait à perdre.
Malgré tout on me força à participer. Le comble fut que le sort me désigna pour être la chauve souris. D'habitude ça me faisait plutôt plaisir mais pas là. Prenant sur moi (je ne voulais pas qu'il croit en plus que je n'étais qu'une enfant geignarde et incapable), je les laissait se disperser. Il m'adressa un regard suivit d'un sourire avant d'aller lui-même prendre position. Je ne le pris pas autrement que comme un affront. Que voulait dire ce sourire? Qu'il avait remarqué que je n'étais pas très ouverte au jeu? Ce sourire qui se voulait rassurant, je le détestais mais eut le mérite de me motiver. Il était hors de question que je perde face à lui. Il était dès lors ma proie et je le ferai savoir. Et pour être certaine de l'avoir, je décidais de leur laisser un peu plus de temps que nécessaire et de prendre mon temps lors de cette chasse.

Je me mis à traquer. Ils avaient fait attention à leurs traces, mais ce ne serait pas suffisant. Je me mis à suivre prudemment la piste la plus claire. Elle menait à un bosquet a priori facile d'accès mais qui dissimulait juste derrière une belle crevasse. Je souriais. On voulait se débarrasser de moi d'entrée de jeu. Autant leur donner satisfaction... Ou leur laisser croire.
J'observais les environs quelques secondes. Personne de visible. Je fermais alors les yeux et me concentrais sur l'environnement. Je n'avais pas vraiment l'habitude de vérifier avec autant de précautions mais j'avais envie de gagner cette partie. Ne me concentrant que sur mon ouïe, je finis par entendre un léger craquement sur ma droite. Satisfaite, je m'élançais soudain droit vers le bosquet, effectuait un saut et disparaissais derrière alors qu'une seconde plus tard, l'odeur de mon sang emplissait le secteur... Pour tout le monde, j'étais tombée dans le panneau.
Mon idée était risquée et en fait, j'eus de la chance de réussir ce coup. En tombant, j'allongeais les bras en espérant parvenir à atterrir au bord sans trop de mal mais je basculais, mon saut étant mal maitrisé. Heureusement, mes mains saisir une roche un peu escarpée. Soufflant doucement, je remerciait le réflexe que j'avais eu en m'accrochant. Je m'étais coupée en le faisant mais au mois je n'étais pas tombée dedans, et en fin de compte, le sang rendrait le piège encore plus réel. Me hissant sur le rebord, je me cachais derrière le bosquet. Mon regard fixé sur un point imaginaire, je me concentrait sur mes pouvoirs. Je préférais de loin les utiliser qu'user simplement de la force et de la vitesse quoi que les deux soient utiles. Les pouvoirs avaient pour moi toujours plus de classe que la force brute.
Quelques secondes passèrent puis enfin, l'un d'eux se montra. Etait il seul? Pour le moment. Je l'entendais approcher mais ce n'était pas suffisant à mon goût. Finalement, il s'arrêta juste devant le bosquet, de l'autre côté. J'aurai pu l'attaquer mais l'intuition me commandait d'attendre un peu plus. Et effectivement, un autre fit son apparition quelques secondes après et rejoint le premier. Un tir groupé? C'était parfait.

Déployant subitement ma manipulation des ombres, je rassemblais l'obscurité faite d'ombres en un gros nuage noir assourdissant les bruits et asphyxiant ceux qui se trouvaient dedans. Si eux avaient du mal à respirer, mon pouvoir n'avait évidemment aucune incidence sur moi et c'est librement et assez facilement que je me débarrassais de l'un d'eux, s'évanouissant. Je saisissais alors une dague et l'enfonçait dans le ventre de l'autre tendit que le nuage d'ombre se résorbait pour devenir une main d'ombre, l'immobilisant.

« Abandonnes. »

Il le fit. Deux de moins. Plus que trois. Je sentais alors la même fièvre s'emparer de moi. J'adorais ce jeu. J'aurai eu tort de m'en priver pour une personne plus douée. Ce serait au contraire un gibier de choix.
Je me remettais donc en route. Un autre n'eut pas de chance et pour lui, je décidais de ne pas me servir de mes pouvoirs. Oh, dire qu'il ne me mena pas la vie dure serait mentir. Il était plus rapide que je semblais l'être et parvenais à placer plus de coups. Heureusement, il n'était pas si fort que cela. Pour m'en débarrasser, je fus forcée d'endurer, d'encaisser. Et finalement, ce que j'attendais arriva et une ouverture se présenta. Sans hésitation, je plaçais mon coup et l'envoyait manger l'herbe froide qui tapissait le sol en cette saison. Me plaçant au-dessus de lui, je sortais de nouveau ma dague et la plaçait sous sa gorge. Ah! Que ne fus je pas tentée de la lui ouvrir! Ne serait ce que pour gouter un sang qui paraissait si délectable. Mais bon, on aurait dit de moi que j'étais trop précoce. Il fallait dire que donner son sang à un autre vampire avait une signification particulière... Je ne le voyait pas de cet œil mais peu importait, je n'avais ni envie d'avoir des ennuis, ni de faire scandale. Me maitrisant tant bien que mal, je finissais par lui demander si il abandonnait. Il refusa. Voilà ce qu'il ne fallait pas me dire.
Tirant sur ses cheveux pour lui redresser la tête, j'en profitais pour appuyer davantage la lame froide contre la gorge de mon adorable camarade,faisant couler quelques gouttes carmines qui vinrent tâcher le sol. Se faisant, je lui expliquais tranquillement que si le jeu avait été réel, il n'aurait pas eu cette chance et qu'il serait d'or et déjà mort, la tête tranchée. La voix de la raison sembla avoir murmuré à son oreille car il abandonna. J'aurai pu être satisfaite de moi mais je ne l'étais pas complètement et ça n'avait rien à voir le fait qu'il me manquait ma proie tant désirée. Mais, celui que je venais de terrasser m'avait tout de même pas mal amochée et je fatiguais. Nous les vampires régénérons rapidement, mais ce n'est pas sans conséquence. Et malheureusement, je n'avais pas qu'un seul coup. Il faudrait que je trouve quelque chose pour me nourrir bientôt. A moins que je ne termine la chasse d'abord... Oui, nos « jeux » ne se terminaient que lorsqu'un des deux camps étaient totalement anéantis, au peu avant le lever du jour. Normal j'oserai dire.

Allant du seul côté non exploré, je finissais par retrouver leurs traces. La partie touchait à son terme tout le monde le savaient, ils n'avaient même pas cherché à dissimuler leurs traces. L'idéal serait évidemment d'amener celui que je voulais à se montrer, à venir lui-même à ma rencontre mais j'ignorais comment pour l'instant. Je quadrillais la zone comme je le pouvais et finissais par restreindre le secteur où les deux semblaient être... Et semblaient avoir préparé quelques surprises comme je le découvris en tentant de pénétrer le terrain et en déclenchant un piège. Forcée de reculer, je décidais finalement d'utiliser le même stratagème qu'au début, bien que ça ait été involontaire à la base.
Me faisant une petit entaille, je laissait quelques gouttes de sang couler sur le sol et m'éloignait. Je ne connaissais pas le terrain et ne voulait pas m'y mouiller. Donc il fallait que je les attire en terrain connu.

Je décidais finalement d'aller dans le « coin » de la zone délimitée, ainsi je pourrai surveiller tout autours de moi et n'aurai pas besoin de me concentrer sur le reste. Je ne sais combien de temps il s'écoula avant qu'enfin les ombres ne se mettent à bouger. Il déploya son pouvoir de fort belle manière. Déployant les miens avec fureur, ce fut un duel harassant qui eut lieu durant lequel aucun des deux ne céda. Mais finalement la fatigue eut raison de moi. Mettent genou à terre, les ombres ennemies me délaissèrent et révélèrent une lame longue et effilée brillant à la lueur de la lune. Un frisson me parcouru alors qu'elle s'approchait de moi et que je découvrais mon agresseur. Il ne s'agissait nullement de Karn, que j'avais désigné d'office comme un rival, mais de Lesinen, du même âge que moi, mais d'un clan ennemi au mien, détail que j'avais omis. Les choses prenaient une tournure que je n'aimais pas, à savoir une tournure qui aurait des répercutions dans le monde des « adultes ». Les deux clans ne s'aimaient guère et profitaient du moindre événement pour tenter de prendre le dessus sur l'autre. Même les jeux pour enfants devenaient très sérieux et permettaient de voir qui dans les plus jeunes, avaient l'étoffe pour devenir héritier.
Pour son clan, elle ne devrait pas échouer. Mais n'avait elle pas déjà échouée? Elle était exténuée et déployer son pouvoir demandait une force qu'elle n'avait plus mais il lui restait le reste... Ce qui était toujours trop peu à son goût dans ce genre de situation.

La respiration haletante, elle se redressa en titubant, la mine effrayée et recula d'un pas, puis d'un autre, à mesure que Lesinen avançait, souriant presque, les yeux brillants d'une gloire qu'il n'avait pourtant pas encore gagnée. Comme selon la coutume, il demanda si je désirais abandonner. Ma conscience me hurlait de lui sauter dessus mais il ne ferait alors qu'une bouchée de moi. Je fis non de la tête d'un air hésitant et il me réprimanda sévèrement. Selon lui, je n'étais qu'une enfant incapable de savoir quand elle avait perdue. Toujours selon lui, il était temps que je l'admette, la partie n'aurait pas mon nom (oui, la coutume veut que la partie prenne le nom du vainqueur). Faisant mine d'essayer de m'enfuir, il me bloqua le passage. Reculant de nouveau, il pointa son arme sur moi et réitéra sa demande. Pour toute réponse, je me contractais et fermais les yeux, comme attendant la sentence. J'entendis l'air siffler tendis que l'arme était brandie. C'était le moment. D'un geste adroit, j'envoyais ma dague vers sa gorge. Adroit comme il l'était, il se plaça rapidement de profil pour l'éviter mais l'attaque n'était pas terminée. Bloquant tant bien que mal ses membres par l'ombre, j'envoyais mon poing dans son plexus. Ployant le coup (j'avais beau être une fille, ma force devait être égale à la sienne), j'en profitais pour porter la main à sa gorge. Me moquant pertinemment de savoir où était précisément sa trachée, j'enfonçais mes doigts dans sa gorge, resserra mes doigts sur les artères que je sentais et retira mon poing en emportant tout avec moi, arrachant par là même la trachée durement « recherchée ».
Il tomba dans des gargouillis qui auraient du être des hurlements de douleur et sans doute aussi de terreur.
Prenant son arme, je la levais, prête à lui trancher la tête mais une poigne de fer m'en empêcha. Avant que je n'ai eu le temps de résister ou ne serait ce que de réagir, l'ombre m'enserra. A bout, je fut malheureusement rapidement terrassée.
La partie ne porta pas mon nom mais celui de Karn, vainqueur par KO pourrait on dire. J'appris quelques heures plus tard que Lesinen avait survécu mais demeurerait avec une cicatrice... Notre pouvoir de régénération a ses limites. Quant aux guerres de clans, j'étais pour cette fois déclarée vainqueur et faisait gagner un point à mon « équipe » comme on dirait aujourd'hui.
Alors que je ruminais ma défaite, j'eus le déplaisir d'avoir la visite du vainqueur... Aussi étrange que cela puisse paraître, c'est ce jour qui scella l'amitié qui nous lia ensuite de nombreuses années, jusqu'à la fin. Jusqu'à sa fin. Il était autant un frère qu'un ami et était au final le seul dont je me souciais un tant soit peu. Nous fîmes ensemble les pires coups bien que nous ne soyons pas du même clan. Et alors qu'un de nous avait besoin de sang, c'était l'autre qui concédait d'en céder une partie, avec un plaisir certain. Malheureusement, cette époque ne dura pas.

La guerre avec les lycans avait toujours été, de tout temps les histoires des clans parlaient de ces sauvages qui s'opposaient aux vampires alors que leur seule utilité résidait dans leur servitude. Or, ils n'étaient plus soumis depuis des lustres. Ils étaient devenus bien trop sauvages pour cela et avaient décidé de se rebeller contre leurs anciens maitres, autant pour avoir plus d'humains que parce que les vampires étaient à l'origine les seules créatures à pouvoir s'opposer à eux. Depuis des lustres maintenant la guerre durait, ayant parfois des périodes plus calmes que d'autres mais jamais les combats ne cessèrent. Il y eut une fois une sorte de trêve. Du moins, elle aurait du avoir lieue mais au final ne fut jamais respectée ni par un camp ni par l'autre.
Au fur et à mesure c'est une véritable haine qui s'installa entre les deux races qui se maudissaient l'une l'autre et cherchaient les pires coups à faire à l'autre... Tout en préservant un semblant de paix car une guerre ouverte aurait été fort fâcheux.

C'est dans ce contexte que je grandis, et je le fis plutôt bien, devenant de plus en plus attirante, et de plus en plus puissante. J'alignais les missions et les « blagues » concernant les lycans, jouant avec les plus faibles d'entre eux, les capturant pour faire participer les autres à un tas de jeux plutôt rigolos... Pour les vampires. Les lycans... Au fond ils devaient savoir à quoi jouaient parfois les miens quand ils ne tuaient pas directement. Interrogatoires sans doute mais pas que ça. Ca aurait été stupide de se cantonner à ça. En plus comme je faisais parti d'un clan très... engagé, je devais être « encore plus ». Engagé contre les lycans, dans la « lutte » contre eux. Le clan totalisait à lui seul plus de la moitié des meurtres de ces vils canidés. Et moi, en tant qu'héritière devais évidemment montrer l'exemple, et globalement je le faisais plutôt bien. Mais j'étais cependant jugée assez durement et rendais cela aux autres, demeurant froide même avec les gens de mon clans, y compris les membres les plus éminents et les plus proches. Il n'y avait qu'avec Karn que ça se passait normalement on dira; amicalement et avec une certaine confiance et affection. Ensemble nous étions les meilleurs quoi que toujours potentiellement rivaux. Bref, les choses n'étaient pas trop mal, et même plutôt sympas mais bien évidemment ça ne dura pas.
Khylar. Tel est le nom de celui qui contribua à détruire une partie de ma vie en tuant... ou plutôt en déchiquetant la seule personne que je considérais. C'est depuis cet événement que je pris au sérieux les lycans et que je découvris à quel point j'étais créatrice quant il s'agissait de torturer ces êtres. Et je n'aurai de cesse de le rechercher et de l'éliminer. Ce jour là, je prendrai mon temps.
En attendant, je traque et m'occupe comme je peux et veux, c'est à dire en m'amusant.


Hobbies : Jouer avec la nourriture Twisted Evil



On veut en savoir plus sur vous!!! (vous derrière votre écran)


Est-ce votre premier RPG ? Non

Multicomptes : Non
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lloyd Dunham
Chasseur
avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 20/05/2009

MessageSujet: Re: Lynn ou l'héritière du clan Maideïan [ACTIVEE]   Mer 30 Déc - 0:14

waah Very Happy

Très belle fiche! cheers

Tu es activée, très bon jeu parmi nous Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eot-ta.forumactif.com
 
Lynn ou l'héritière du clan Maideïan [ACTIVEE]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Premier Baptême... |Tout le Clan|
» Nouveau super pack de clan !
» La Guerre des Clan - Thelegend - Partenariat ? # Besoin de Membres.
» NTW3 Clan Wars League
» Mon petit clan ( enfin ce qui est peint)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rules of Apocalypse :: Avant de jouer :: Présentation des membres :: Présentations des lycans et vampires-
Sauter vers: